• Virée de Contrecoeur

  • Contrôle de la renouée du Japon à Contrecoeur

  • Initiation à la pêche blanche

  • Nettoyage de berges

    Avec le collège Saint-Paul et la Ville de Varennes

  • Restauration de milieux humides

    Presqu'île de Lavaltrie

  • TCR HSLGM

    Photo du comité stratégique

  • J'adopte un cours d'eau

    Coordonateur régional de ce programme éducatif du G3E

  • Pêche en herbe

    Tournoi à Verchères

  • Inventaire des plantes exotiques envahissantes

    Crédit photo: Stéphane Roy-Plante

  • Chevalier cuivré (Moxostoma hubbsi)

    Espèce en voie de disparition

  • Roseau commun (Phragmites australis)

    Plante exotique envahissante

  • Dégustation de poissons au tournoi de pêche de la relève

    Stéphane Bergeron, député de Verchères et Sophie Lemire, notre dg

  • Protection et mise en valeur des îles de Contrecoeur

  • J'adopte un cours d'eau

Établissement d'un corridor récréotouristique lié au fleuve

Le fleuve présente en plusieurs endroits des sites d’intérêt faunique et récréotouristique. Quelques parcs et ouvertures sur le fleuve (ex. : quais) se retrouvent sur le territoire de la ZIP. Par contre, certains se sont détériorés avec le temps. Ils demandent une restauration ou un réaménagement afin de permettre aux citoyens et usagers de se réapproprier le fleuve et de reprendre leurs activités.

Le gouvernement provincial, par sa Politique nationale de l’eau, tient à favoriser les activités récréotouristiques liés à l’eau. L’engagement 52 suggère l’élaboration d’un programme d’aide aux municipalités et aux organismes du milieu afin de développer un réseau d’accès publics au Saint-Laurent ainsi qu’aux plans et cours d’eau du Québec. De plus, on retrouve à l’intérieur des pistes d’action de la gestion intégrée du Saint-Laurent, un réel intérêt du gouvernement du Québec. En fait, parmi les actions envisagées, le gouvernement voudrait élaborer et mettre en œuvre un plan gouvernemental pour l’établissement d’un réseau de sites d’accès public.

Parmi les solutions envisagées, on retrouve l’intégration des sites d’intérêt faunique, touristique et culturel au projet de route verte, la multiplication des haltes nature avec des fenêtres sur le fleuve et le réaménagement des accès (quais) et haltes nature (parcs et promenades) existants.

Fiche technique #2

Fiche technique #3

Pour les autres enjeux du PARE