• Virée de Contrecoeur

  • Contrôle de la renouée du Japon à Contrecoeur

  • Initiation à la pêche blanche

  • Nettoyage de berges

    Avec le collège Saint-Paul et la Ville de Varennes

  • Restauration de milieux humides

    Presqu'île de Lavaltrie

  • TCR HSLGM

    Photo du comité stratégique

  • J'adopte un cours d'eau

    Coordonateur régional de ce programme éducatif du G3E

  • Pêche en herbe

    Tournoi à Verchères

  • Inventaire des plantes exotiques envahissantes

    Crédit photo: Stéphane Roy-Plante

  • Chevalier cuivré (Moxostoma hubbsi)

    Espèce en voie de disparition

  • Roseau commun (Phragmites australis)

    Plante exotique envahissante

  • Dégustation de poissons au tournoi de pêche de la relève

    Stéphane Bergeron, député de Verchères et Sophie Lemire, notre dg

  • J'adopte un cours d'eau

  • Protection et mise en valeur des îles de Contrecoeur

P.A.R.E

Le Plan d’action et de réhabilitation écologique (PARE) se veut avant tout un plan d’action évolutif pour diriger les actions sur le territoire en priorisant les préoccupations des communautés riveraines concernées. La participation et la concertation des intervenants et des gens soucieux de l’environnement et de la conservation de NOTRE FLEUVE seront garants de notre succès. Il s’agit là d’un projet de société, à nous de voir à ce que les valeurs et les richesses de notre grand fleuve soient à nouveau reconnues et appréciées. Le processus d’élaboration de ce PARE s’est échelonné sur une période de 27 mois, soit de janvier 2001 à mars 2003.

La préparation du PARE de la ZIP des Seigneuries a permis de faire ressortir les caractéristiques propres au territoire en plus de permettre de cerner les problématiques environnementales associées au fleuve dans ce secteur. De plus, la consultation publique menée dans le contexte de l’élaboration du PARE a donné l’occasion à la population d’exprimer ses préoccupations relativement à la protection du milieu insulaire et à la restauration des usages. De cette consultation, 22 priorités d’actions ont été retenues, regroupées sous six enjeux :

  1. Assainissement des eaux usées de la Ville de Montréal

  2. Établissement d’un corridor récréotouristique lié au fleuve

  3. Intégration et vulgarisation des connaissances scientifiques sur le Saint-Laurent

  4. Protection et restauration écologique des milieux naturels

  5. Restauration des habitats naturels de la zone industrielle de Contrecœur

  6. Amélioration des pratiques agricoles