• Virée de Contrecoeur

  • Contrôle de la renouée du Japon à Contrecoeur

  • Initiation à la pêche blanche

  • Nettoyage de berges

    Avec le collège Saint-Paul et la Ville de Varennes

  • Restauration de milieux humides

    Presqu'île de Lavaltrie

  • TCR HSLGM

    Photo du comité stratégique

  • J'adopte un cours d'eau

    Coordonateur régional de ce programme éducatif du G3E

  • Pêche en herbe

    Tournoi à Verchères

  • Inventaire des plantes exotiques envahissantes

    Crédit photo: Stéphane Roy-Plante

  • Chevalier cuivré (Moxostoma hubbsi)

    Espèce en voie de disparition

  • Roseau commun (Phragmites australis)

    Plante exotique envahissante

  • Dégustation de poissons au tournoi de pêche de la relève

    Stéphane Bergeron, député de Verchères et Sophie Lemire, notre dg

  • Protection et mise en valeur des îles de Contrecoeur

  • J'adopte un cours d'eau

Protection et restauration écologique des milieux naturels

Les pressions exercées sur les milieux naturels se font sentir malgré une conscientisation grandissante de la nécessité de les conserver. Situé à proximité de Montréal, le territoire du Comité ZIP des Seigneuries n’échappe pas à cette réalité. En outre, 80% des milieux humides du secteur (à l’exception des tourbières de Lanoraie) se trouvent sur les îles ou en bordure de celles-ci. Dans l’ensemble du territoire du Comité ZIP des Seigneuries, les îles constituent, avec les milieux humides qui les entourent, l’essentiel des milieux naturels d’importance associés au fleuve. Ces habitats abritent une faune et une flore diversifiées. Les milieux humides (herbiers aquatiques, marais, prairies humides, marécages) occupent plus de 2000 hectares du territoire du Comité ZIP des Seigneuries. Cependant, on estime à quelque 500 hectares les pertes d’habitats dans les milieux humides entre 1945 et 1984. Des 70 îles qui composent le territoire de la ZIP des Seigneuries, près des trois quarts sont protégés parce qu’elles appartiennent soit au gouvernement fédéral ou provincial, soit à des organismes de conservation comme Conservation de la nature CanadaProtection des oiseaux du Québec ou Canards Illimités Canada. Le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) assure la protection légale de 415 hectares de terrains formant la réserve écologique des Tourbières-de-Lanoraie. Ceci représente environ 6% des 6 600 hectares de l’ensemble des tourbières. La Société pour la conservation de la tourbière de Lanoraie (SCTL), propriétaire de plus de 300 hectares de terrains, principalement dans le périmètre de la réserve écologique, assure la protection d’une superficie supplémentaire au sein de ce territoire. Un bilan global de l’état du réseau des tourbières réalisé par le MDDEFP durant l’été 2002 a répertorié que des pertes d’habitats de 1 304 hectares avaient été subies dans les tourbières entre 1979 et 2002.

Le batillage causé par les navires commerciaux a une incidence significative sur les rives lorsque les navires circulent à moins de 800 m de celles-ci. La navigation commerciale causerait près de 60% du batillage. Pour l’ensemble des îles du secteur, 70% des rives y sont érodées et, dans certains cas, l’érosion y est très forte. Sur les rives nord et sud, les deux tiers des rives (îles exclues) ont été modifiées entre autres par  enrochement afin de les stabiliser. Cette technique, qui est relativement efficace pour contrer l’érosion, n’est pas sans conséquences sur les milieux riverains quant à leurs qualités écologiques.

Fiche technique #7

Fiche technique #8

Fiche technique #9

Fiche technique #10

Pour les autres enjeux du PARE