• Virée de Contrecoeur

  • Contrôle de la renouée du Japon à Contrecoeur

  • Initiation à la pêche blanche

  • Nettoyage de berges

    Avec le collège Saint-Paul et la Ville de Varennes

  • Restauration de milieux humides

    Presqu'île de Lavaltrie

  • TCR HSLGM

    Photo du comité stratégique

  • J'adopte un cours d'eau

    Coordonateur régional de ce programme éducatif du G3E

  • Pêche en herbe

    Tournoi à Verchères

  • Inventaire des plantes exotiques envahissantes

    Crédit photo: Stéphane Roy-Plante

  • Chevalier cuivré (Moxostoma hubbsi)

    Espèce en voie de disparition

  • Roseau commun (Phragmites australis)

    Plante exotique envahissante

  • Dégustation de poissons au tournoi de pêche de la relève

    Stéphane Bergeron, député de Verchères et Sophie Lemire, notre dg

  • Protection et mise en valeur des îles de Contrecoeur

  • J'adopte un cours d'eau

Caractérisation et réhabilitation des bandes riveraines en bordure du fleuve Saint-Laurent à Repentigny

Le projet  de caractérisation et de réhabilitation écologique des bandes riveraines en bordure du fleuve Saint-Laurent à la hauteur de Repentigny a été élaboré afin de répondre à une problématique environnementale d’envergure : le déboisement des bandes riveraines en marge du fleuve Saint-Laurent.  Les rives et les milieux humides adjacents au fleuve ont aussi subi les effets pervers du développement économique et  de l’accroissement de la population. D’importantes superficies de rives ont été modifiées afin de faciliter le développement domiciliaire, l’accès aux ressources et de permettre le transport maritime et ce, particulièrement près des grands centres d’activités. Les rives représentent des milieux de transitions entre les écosystèmes aquatiques et terrestres. Elles sont donc amenées à jouer des rôles fondamentaux dans le maintien de l’équilibre des milieux aquatiques. La perturbation et la suppression d’importantes superficies de rives boisées sont susceptibles d’avoir des impacts notables sur la qualité de l’eau et par conséquent sur les espèces aquatiques. 

D’importantes superficies de rives associées au fleuve sont encore aujourd’hui perturbées, notamment sur les tenures privées là où les législations ont le moins d’emprise. La problématique de la déforestation des rives sur les tenures privées tient au seul fait que les propriétaires riverains souhaitent voir le fleuve de leur bâtiment et pour se faire simplifient radicalement la bande riveraine boisée à une bande herbacée souvent mal adaptée aux conditions du milieu.

Le projet comporte deux objectifs principaux  soit : sensibiliser les citoyens et citoyennes à l’importance de conserver et de réhabiliter les bandes riveraines en bordure des cours d’eau et améliorer la qualité de l’eau et des habitats fauniques du fleuve Saint-Laurent. Pour parvenir à atteindre ces objectifs, le projet a été divisé en plusieurs phases qui comportent chacune quelques volets distincts mais étroitement reliés. La première phase, qui a eu lieu en 2011 et 2012 comprenait trois volets. Le premier volet concernait la caractérisation des bandes riveraines et des milieux humides en bordure du fleuve Saint-Laurent à la hauteur de la ville de Repentigny. 

Le second volet prévoyait deux sessions d’information réunissant les riverains en plus de l’élaboration d’un guide pratique de protection des berges. Le volet 3 comprenait l’aménagement d’une bande riveraine modèle au parc de l’île Lebel à Repentigny ainsi que l’implantation de quatre panneaux informatifs abordant différents sujets reliés aux services rendus à la collectivité par les bandes riveraines ainsi qu’à la faune et la flore.

 

Une deuxième phase, qui comprendrait quatre volets, est en cours d’élaboration. Le premier volet concernerait la délimitation de la ligne des hautes eaux afin de permettre aux riverains de visualiser leur bande riveraine. Le second volet prévoirait la valorisation des espèces végétales indigènes pour la réhabilitation des bandes de protection riveraines. Le troisième volet viserait à soutenir les riverains dans leurs initiatives en matière de protection et de restauration de leur bande riveraine par l’aménagement de bandes riveraines chez des propriétaires riverains chez qui un tel aménagement aura des bénéfices quantifiables sur la faune. Le volet 4 prévoirait la production d’un guide à l’intention de la municipalité et des citoyens concernant l’utilisation du génie végétal dans la stabilisation des rives. 

 

 

 

Pour voir les autres projets en cours