Les plantes exotiques envahissantes modifient les rives du Saint-Laurent entrainant une perte importante de biodiversité. Le roseau commun, ou phragmite, forme des colonies monospécifiques qui prennent de l’ampleur et modifient le paysage et l’habitat riverain. Selon une étude prédictive en fonction des changements climatiques, les superficies envahies seraient sujettes à un accroissement considérable. Le contrôle des plantes exotiques envahissantes entraine des coûts importants et beaucoup de temps pour les paliers touchés (municipal, provincial, fédéral).  Les activités de contrôle sont importantes; leur suivi l’est tout autant mais fait souvent défaut, faute de moyens. Plusieurs facteurs abiotiques  comme les niveaux d’eau et le climat ont un impact sur la réussite. Un suivi rigoureux des parcelles est donc primordial pour déterminer le succès et statuer sur les méthodes les plus efficaces dans un objectif constant d’amélioration. Ces connaissances doivent être documentées et diffusées pour que d’autres groupes puissent en bénéficier. Les initiatives ciblées par ce projet sont situés, au marais de Lavaltrie et dans le Parc de l’ile Lebel, des sites identifiés par le MFFP, comme étant parmi les 10 milieux naturels à préserver dans le sud de Lanaudière. Malgré la distribution importante du roseau commun, beaucoup de citoyens ignorent que leurs actions peuvent engendrer la prolifération de cet envahisseur.

Le projet consiste en trois volets: le suivi des méthodes de contrôle, l’amélioration des pratiques par la sensibilisation citoyenne et l’élaboration d’un plan d’action pour le Parc de l’île Lebel. 

Suivi des méthodes de contrôle.

Pour mieux comprendre les facteurs qui influencent la réussite des méthodes de contrôle du phragmite, il est important de faire un suivi de ces activités pour en analyser l’efficacité.

Pour ce faire, les colonies seront délimitées et la densité au sein des colonies sera évaluée. L’intégration à des logiciels d’information géographique permettra de comparer entre les années pour voir l’évolution des colonies.

Rapport à venir

Amélioration des pratiques

Un dépliant a été effectué pour sensibiliser les citoyens à la problématique du phragmite. Le dépliant est disponible au kiosque d’information du Parc de l’île Lebel. Il sera également remis lors d’activité de sensibilisation.

Vous pouvez trouver de plus amples informations sur le contrôle du phragmite en consultant notre guide des bonnes pratiques: https://zipseigneuries.com/lutte-au-phragmite/(ouvre un nouvel onglet) 

Élaboration d'un plan d'action pour le Parc de l'île Lebel

Depuis quelques années, le Comité ZIP des Seigneuries, Récreotourisme Repentigny et le Ministère de la faune, de la forêt et des parcs (MFFP) unissent leurs efforts pour lutter contre l’envahissement des marais du parc de l’île Lebel par le roseau commun. Au fil du temps, différentes stratégies ont été envisagées et entreprises pour contrôler les différentes talles peuplant l’île. 

La plus grosse talle de l’île n’a jamais été contrôlée. Elle est située aux abords du fleuve et est inondée une grande partie de l’année. Ces caractéristiques rendent cette talle très difficile à contrôler de façon logistique. Le plan d’action vise à trouver la meilleure stratégie pour le contrôle du phragmite dans cette partie du parc.

Rapport à venir

 

PARTENAIRES